Soutenance de thèse de Dutduan UDOMSAP

Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que
Madame Dutduan UDOMSAP,
Doctorante au laboratoire MAPIEM - Matériaux Polymères Interfaces Environnement Marin - EA 4323, rattaché à l’école doctorale 548 « Mer et Sciences », sous la direction de M. Hugues BRISSET, co-encadrée par Mme Catherine BRANGER, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat chimie, sur le thème suivant :

« Développement de polymères à empreintes moléculaires électrochimiques pour la surveillance en micropolluants organiques des eaux dans les ouvrages du Canal de Provence »

Le vendredi 14 novembre 2014 à 14h30, à l’Université de Toulon, Campus de la Garde, amphi du bâtiment M, RDC,

Composition du jury :

  • M. Karsten HAUPT, Professeur à l’Université de Technologie de Compiègne, rapporteur,
  • M. Thierry NOGUER, Professeur à l’Université de Perpignan Via Domitia, rapporteur,
  • M. Pascal DOLLET, Docteur au Canal de Provence,
  • Mme Valérie LANGLOIS, Professeur à l’Université Paris Est Créteil,
  • Mme Catherine BRANGER, Maître de conférences – HDR à l’Université de Toulon,
  • M. Hugues BRISSET, Professeur à l’Université de Toulon.

Résumé :

La technique de l’impression moléculaire permettant d’obtenir des polymères hautement sélectifs est utilisée dans de nombreuses applications. Dans le cadre de cette thèse, cette technique est employée pour préparer des polymères spécifiques du benzo(a)pyrène (BaP) en vue d’une application capteur. L’introduction d’une sonde rédox au sein même du réseau de polymère offre la possibilité d’une détection directe de la cible, par une technique électrochimique. Dans le domaine des MIPs, ce travail est le premier à décrire l’utilisation d’un monomère participant à la formation du réseau tridimensionnel tout en apportant une propriété rédox. Les polymères synthétisés par polymérisation par précipitation ont été caractérisés en termes de composition, de stabilité thermique et de propriétés texturales. Les propriétés de rétention ont été évaluées en mode batch par HPLC-UV en présence de BaP et d’interférents de type hydrocarbures aromatiques polycycliques. Ces MIPs présentent de bonnes propriétés d’adsorption vis-à-vis du BaP avec des facteurs d’empreinte supérieurs à 1 montrant l’efficacité de l’impression. Ces propriétés sont conservées en présence d’une matière organique (sel d’acide humique), mais également après plusieurs cycles d’utilisation. Les analyses électrochimiques ont démontré que les propriétés électrochimiques de ces MIPs diffèrent selon la présence ou pas de la cible avec une limite de détection de 0,09 µM en BaP, ouvrant la porte à la réalisation de capteurs.

Mots clés :

Polymère à empreintes moléculaires, capteur électrochimique, benzo(a)pyrène, polymérisation par précipitation, SWV, DPV.