Logo UTLN

Soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) de M. Jean-Louis GONZALEZ - Laboratoire PROTEE



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Jean-Louis GONZALEZ

Maître de conférences, rattaché au laboratoire PROTEE, soutiendra publiquement son Habilitation à Diriger des Recherches en vue de l’obtention de l’HDR Chimie sur le thème

Contribution à l’étude de la dynamique des contaminants chimiques et à la surveillance du milieu marin : apports de la modélisation et des techniques d’échantillonnage passif

Le mercredi 18 janvier 2017 à 14h00

à l’Université de Toulon, campus de La Garde - bâtiment K Amphi K018,

devant un jury composé de :

Président du Jury

Rapporteurs

Examinateurs

Résumé :

Une partie importante de mon activité a été consacrée à la formalisation mathématique des processus qui contrôlent le devenir des contaminants chimiques (métaux traces et organiques) en milieu aquatique dans le but de bâtir des modèles qui aident à comprendre le devenir et la spéciation des contaminants.

En parallèle à cette activité, axée principalement sur le développement de modèles géochimiques, motivé par des besoins d’informations sur la spéciation des contaminants, à partir de 2005, je me suis intéressé aux possibilités des techniques d’échantillonnage passif, ce qui s’est traduit par la mise en place de différents projets pour tester leur potentiel en terme d’outil complémentaire de surveillance des masses d’eau marines, notamment dans le cadre de la mise en place de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). L’évaluation à "grande échelle" des possibilités de trois types d’échantillonneurs passifs (DGT pour les métaux traces, SBSE pour les composés organiques hydrophobes, POCIS pour les composés organiques hydrophiles), réalisée dans le cadre de différents projets. Les tests ont été réalisés dans différents environnements (côtes méditerranéenne et atlantique, Corse, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Guyane, Martinique, Guadeloupe) et dans différentes conditions de terrain (mer ouverte, lagons, étangs, marinas, zones portuaires, récifs...), ce qui a permis d’obtenir des données (pour la plupart il s’agit des premières mesures) dans plus de 200 environnements littoraux différents.

Une autre partie importante des activités dans ce domaine a porté plus particulièrement sur le développement de systèmes d’échantillonnage passif autonomes. L’automatisation et la "marinisation" de certaines de ces techniques ont permis des développements technologiques originaux (station FRAME, valise SBSE...).

Depuis 2010, l’expérience acquise dans le domaine a permis de participer activement, dans le cadre de conventions Aquaref, à l’amélioration de ces techniques, ainsi qu’à l’évaluation de leur l’applicabilité dans le cadre de la DCE.

L’étude de la spéciation et de la dynamique des contaminants en milieu aquatique est le fil conducteur des différents thèmes traités. Cet aspect est abordé sous deux angles différents : la modélisation des processus majeurs qui vont contrôler la distribution d’un contaminant dans la colonne d’eau (diagenèse précoce, sorption-désorption...) et l’utilisation d’échantillonneurs passifs pour évaluer la spéciation et la biodisponibilité de certains contaminants. Le potentiel de ces outils, ainsi que le contexte (demande publique) a conduit à des développements plus récents ayant un objectif plus finalisé : l’application de ces outils à "grande échelle" pour contribuer aux programmes de surveillance, notamment dans le domaine ouvert par la DCE.



Ecole doctorale 548 - http://ed548.univ-tln.fr/Soutenance-d-Habilitation-a-Diriger-des-Recherches-HDR-de-M-Jean.html - comweb@univ-tln.fr